Le premier logo Apple Computer Inc.
Le premier logo Apple Computer Inc.
Et ce n’est pas une plaisanterie de 1er avril, c’est bien en 1976, le 1er avril que Steve Jobs, Steve Wozniak et Ronald Wayne créent Apple Computer Inc. Un nom qui sera modifié en 2007 pour perdre son qualificatif de « computer » et devenir Apple Inc, reflètant ainsi l’évolution de l’entreprise vers le multimédia. L’entreprise ne sera enregistrée que quelques mois plus tard, le 9 janvier 1977 et perdra à cette occasion son co-fondateur, Ronald Wayne, qui aurait revendu entre temps ses parts pour 800 dollars...
Avant que ne naisse le Macintosh en 1984, Apple Computer met sur le marché dès 1976 l’Apple I, puis l’Apple II qui connaîtra un immense succès.

Retrouvez toute l’histoire de Apple sur http://en.wikipedia.org/wiki/Apple_computer

par Philippe NIEUWBOURG Tags : 1976 apple


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Couverture du magazine Newsweek en Juillet 2004
Couverture du magazine Newsweek en Juillet 2004
Impossible et irrespectueux de fêter l'anniversaire des 25 ans du Macintosh sans rendre hommage au co-créateur de l'entreprise, Steve Jobs.

Steve Jobs est né en février 1955. Il a créé Apple en 1977. Il y a toujours misé sur l’innovation, l’avance technologique et un design innovant, à l’opposé des codes de l’informatique traditionnelle. En 1986 il quitte l’entreprise pour y revenir finalement quelques années plus tard et la relancer. Apple réalise environ 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel.

Son profil officiel est disponible ici.
Wikipedia en parle également ici.

par Philippe NIEUWBOURG Tags : 1955 1977 2004 ipod steve jobs


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Jeudi 26 Mars 2009
Macintosh Portable (1989)
Macintosh Portable (1989)
Emporter avec soi un concentré de puissance est devenu banal. Cela ne l’était pas dans les années 80. En 1989, Apple met un pied dans l’univers du portable avec une machine innovante. Innovation par le design, les ordinateurs portables dont l’écran se rabat sur le clavier sont encore rares, surtout quand le clavier est complété d’un track-ball extractible qui peut se positionner à droite ou à gauche en fonction de la préférence de l’utilisateur. Du point de vue technique, son architecture est similaire à celle d’un Macintosh SE. Mais son poids de 7,2 kilos le place encore dans la catégorie des transportables. Point fort de cette machine, son écran LCD à matrice active, de bonne qualité. Point faible, sa batterie, dont la présence et le bon fonctionnement sont indispensables au démarrage de la machine. Rares sont les Macintosh Portable encore capables de démarrer aujourd’hui, en raison de l’épuisement des batteries qui sont presque impossibles à retrouver de nos jours. Commercialisé au prix de 6500 dollars en 1989, le Macintosh Portable n’a pas connu un réel succès commercial et n’est resté au catalogue Apple que deux ans. Il sera remplacé par la gamme des PowerBook, véritable premier succès de Apple dans ce domaine de la mobilité.

par Philippe NIEUWBOURG Tags : 1989


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Mardi 24 Mars 2009
Apple Lisa (1983)
Apple Lisa (1983)
L’idée émerge dès 1978, d’un ordinateur dont l’interface utilisateur serait destinée aux non-informaticiens. Clef de voute de ce nouveau paradigme, une interface utilisateur graphique. Lancée sur le marché en janvier 1983, le Lisa est une machine révolutionnaire du point de vue technique pour l’époque. Mais son prix de 9995 dollars en 1993 (qui serait l’équivalent de environ 30 000 euros de nos jours) est dissuasif pour la plupart des acquéreurs potentiels. Fonctionnant en multi-tâches, supportant jusqu’à 2 Mo de mémoire vive, équipé d’un système d’exploitation révolutionnaire, le Lisa n’a pas connu le succès escompté. Quelques problèmes techniques subsistaient, comme des défauts de défilement à l’écran lorsque le processeur était trop sollicité.
En 1984, le Lisa 2 voit son prix divisé par deux. Mais en parallèle, Steve Jobs, qui avait quitté l’équipe Lisa pour celle qui développait le Macintosh, lance cette nouvelle machine la même année. Ainsi, contrairement à ce que beaucoup pensent, le Macintosh n’est pas le successeur du Lisa. Il s’agit de deux gammes parallèles, qui partagent néanmoins beaucoup de caractéristiques. Au point que le Lisa 2/10 est renommé en 1985 Macintosh XL. Il disparaît du catalogue la même année, remplacé en 1986 par le Macintosh Plus, haut de la gamme Mac de l’époque.
Le Lisa est communément identifié comme le premier ordinateur commercial livré en standard avec une souris.
A la même époque, Xerox développe ses recherches dans la même direction. Dans son laboratoire du PARC, l’Alto voit le jour. Il est équipé d’un écran A4 vertical et d’une souris. En découle un système commercial, le Xerox Star 8010 lancé en 1981, et équipé d’une souris... mais à l’époque, les marchés de l’ordinateur et du traitement de texte sont encore séparés. Le Xerox Star n’est d’ailleurs pas vendu individuellement, il est un des composants d’une configuration d’entreprise basée sur des serveurs et des postes de travail, l’ensemble étant destiné à créer des documents. Une telle configuration pouvait coûter 100 000 dollars de l’époque (300 000 euros aujourd’hui). Alors Steve Jobs s’est-il inspiré de Xerox pour penser au Macintosh ou n’est-ce que la formulation logique d’une recherche commune de l’époque ? Le doute subsistera...

par Philippe NIEUWBOURG Tags : 1983 lisa xerox


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Guillaume GETE
Guillaume GETE
Spécialiste du Mac depuis... des années, Guillaume Gete avait même il y a cinq ans été élu par les internautes « l’Homme le plus Mac des 20 dernières années ». Consultant Apple indépendant, il travaille essentiellement avec des entreprises, dont Apple, avec qui il réalise des présentations et des formations, dont le programme Mac@Work pour promouvoir le Mac en entreprise. Il est également l’auteur de nombreux ouvrages dont « Mac OS X Leopard efficace », publié aux Editions Eyrolles.

Nous lui avons bien entendu demandé ce qu’il pensait de cet anniversaire : "Les vingt-cinq premières années du Mac ne pouvaient être fêtées qu'au sein d'un lieu qui respire la passion de l'informatique, et je suis ravi que le Musée de l'informatique permette enfin de montrer au plus grand nombre à quel point les ordinateurs d'Apple ont marqué non pas leurs seuls utilisateurs, mais bien le monde entier en démocratisant des technologies comme la souris, l'interface graphique, le copier-coller, ou plus près de nous l'USB ou le Wi-Fi... Ou encore, en révolutionnant le monde graphique avec la PAO."

Pour suivre les conseils de Guillaume Gete et profiter de son expérience du monde Mac, suivez son blog

par Philippe NIEUWBOURG Tags : guillaume gete


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Lundi 23 Mars 2009
Apple PowerBook 5300c (1995)
Apple PowerBook 5300c (1995)
Après plusieurs générations de PowerBook basées sur des processeurs Motorola, Apple implante le processeur PowerPC au sein d’une gamme de portables, la génération des PowerBook 5300. Nous sommes en août 1995 et le premier de la série est mis sur le marché. Le modèle que nous vous présentons est le 5300c, équipé d’un écran couleur à matrice active de 640x480 pixels. Il est commercialisé en 1996 au prix de 3900 dollars. Doté de capacités importantes de connexion, il dispose d’un port infrarouge et de deux emplacements PC Card. Il tourne sous System 7.5.2 et peut être équipé de 8 à 64 Mo de mémoire vive..
Mais il semble que cette gamme n’ait pas vraiment laissé de grands souvenirs... problèmes de solidité de la coque, de batteries, d’écran... certains l’ont même ajouté à la liste des « pires produits Apple ».
Il est remplacé en 1997 par la série 3400.

par Philippe NIEUWBOURG Tags : 1995 powerbook


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Lundi 23 Mars 2009
le Mac Agite la Création
Le Mac reste la machine préférée des créatifs et SVM Mac a tissé au fil des années des liens privilégiés avec des artistes de tous bords, empreints de la culture Mac. D'où l'idée d'une exposition artistique, regroupant des oeuvres dans différents domaines (photo, peinture, création numérique, sculpture, 3D, court-métrage...) toutes inspirées par Apple et ou le Mac.
Son titre : le Mac Agite la Création... Une "MAC expo" d'un autre genre !
A découvrir en avant-première sur le mini-site : http://expo20ans.svmmac.fr

par Philippe NIEUWBOURG Tags : svm mac


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Lundi 23 Mars 2009
Le Mac contre Vista : paru sur le "blog des cybériens" le 1er février 2007
Le Mac contre Vista : paru sur le "blog des cybériens" le 1er février 2007
François COINTE, « LE » dessinateur de la presse informatique, qui croque chaque jour l’actualité du secteur informatique, et ce depuis... plusieurs dizaines d’années ou presque, a ressorti de ses cartons numériques, quelques caricatures réalisées aux différentes époques du Macintosh.
Partenaire de l’exposition, François COINTE a accepté de nous confier quelques « coups de crayon » originaux qui seront exposés aux visiteurs. Une manière amusante de ne pas se prendre trop au sérieux lors d’une annonce technologique.
Nous allons également réaliser à cette occasion un jeu de cinq cartes postales, qui seront en vente à la boutique du musée et permettront aux visiteurs de repartir avec un souvenir de cette exposition rétrospective. Attention, tirage limité !

Pour découvrir le travail de François COINTE, visitez son site sans plus tarder !

par Philippe NIEUWBOURG Tags : dessins françois cointe


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Apple LaserWriter
Apple LaserWriter
Apple a inventé le Macintosh, que nous considérons comme une pierre majeure dans la démocratisation de l’usage de l’ordinateur par le plus grand nombre. Mais Apple est aussi, et cela se sait moins, à l’origine de la démocratisation de l’imprimante laser. En mars 1985 en effet, Apple lance l’Apple LaserWriter. Commercialisée au prix de 6 995 dollars, c’est l’imprimante laser la moins chère du marché. Imprimant des documents à 300 points par pouce, elle peut être partagée entre plusieurs postes grâce au réseau AppleTalk dont elle est équipée. A la vitesse de 8 pages par minutes, elle démocratise également le langage Postcript développé par Adobe.

par Philippe NIEUWBOURG Tags : 1985 imprimante


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Petit à petit, les pièces du puzzle se mettent en place et l'exposition se prépare... coup d'envoi pour le grand public le 10 avril à 10h précises. Aujourd'hui l'affiche de l'expo qui ornera tous les murs de Paris (ou presque... c'est une expression) à compter du début du mois d'avril. Et, bien sur, en avant-première pour les lecteurs de ce blog. Si vous souhaitez recevoir des affiches pour mettre dans votre bureau, à la cafet', dans votre classe... envoyez un email à contact@museeinformatique.fr en détaillant votre demande, nous vous enverrons des affiches dans la limite des stocks disponibles.
Avant-première : l'affiche de l'expo

par Philippe NIEUWBOURG Tags : affiche


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

En octobre 1988, un nouveau magazine voit le jour, SVM Mac
Encore vaillant vingt ans après, SVM Mac sort son premier numéro en octobre 1988. En 140 pages, il décortique le monde Macintosh de l’époque, ses nouveautés, ses logiciels, ses usages... sous la direction de Yves Heuillard alors rédacteur en chef. « Notre volonté de publier un magazine consacré au Macintosh n’est pas neuve. Evidemment parce que le Macintosh est une machine géniale. Mais c’est surtout parce que le Macintosh n’est pas un ordinateur que nous avions envie d’en parler, du moins d’en parler de manière différente. Son extrême simplicité d’utilisation fait oublier qu’il est fait de circuits intégrés, de mémoire, de logiciels », explique-t-il dans son premier édito. Au sommaire de ce numéro un, des dizaines d’articles sur les sujets du moment, Pagemaker 3 contre Xpress 2, Hypercard mode d’emploi, Communiquer avec MS-DOS... que vous découvrez dans le sommaire qui figure dans le fichier ci-joint. Nous y avons regroupé la couverture, le sommaire, l’édito et quelques pages de publicité amusantes de l’époque. A noter également la présence rédactionnelle et publicitaire de 4D, base de données et environnement de développement développé par Laurent Ribardière, qui commençait alors son internationalisation au travers d’une présence à MacWorld.
Du côté des publicités, ce premier numéro fait le plein ! Difficile d’en sélectionner quelques unes. Apple Expo 88 s’organise à La Villette, La Solution Douce propose des applications professionnelles alternatives au tableur, et clin d’oeil, Atari tente de séduire les utilisateurs Macintosh avec le premier traitement de texte laser à 15 000 Francs HT. Pour ce prix là, vous avez un Atari 1040 ST, le logiciel, 14 polices de caractères et une imprimante laser... « Atari le fascinant pouvoir de l’arme informatique »...
Vous retrouverez ce numéro collector de SVM Mac ainsi que beaucoup d’autres, au travers de l’exposition « Le Mac, 25 ans déjà ! » que nous proposerons au musée de l’informatique, en partenariat avec SVM Mac, à partir du 10 avril 2009.
1_svmmac.pdf 1_SVMMac.PDF  (2.39 Mo)

par Philippe NIEUWBOURG Tags : 1988 svm mac


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

En mars 1992, découvrez le n°1 de Apple Magazine nouvelle formule
François Benveniste, alors directeur du marketing d’Apple France, signe l’édito de ce premier numéro. Nous sommes en mars 1992, le Macintosh a huit ans, et le thème de ce magazine est la PAO. C’est une des révolutions apportées par la gamme Apple : l’équipement de la chaîne graphique, de la conception à la fabrication. Premier numéro d’une nouvelle série, qui justement est réalisé pour la première fois intégralement (images et mise en page) à l’aide de Macinstosh. « Il y a trois manières de mentir en informatique : ‘c’est compatible’, ‘je peux le faire’,  ‘vous l’aurez demain’... », débute François Benveniste. Je vous laisse découvrir la suite de son édito dans le PDF ci-joint. J’y ai scanné quelques pages de ce magazine collector : la couverture bien entendu qui met en avant la présence d’Apple sur ses deux marchés historiques en France, l’enseignement et la création numérique. On découvre également qu’en ce début 1992, les produits à l’affiche sont le Macintosh LC II, l’Apple CD 150 et une Personal Laserwriter NTR.
Au-delà des articles, les publicités sont révélatrices d’une époque. Vous trouverez quelques illustrations également dans le PDF ci-dessous : le Macintosh Powerbook, qui « comprend Macinstosh, comprend MS-DOS et ... vous comprend »; ClarisWorks qui propose une mise à jour concurrentielle à 990 Francs HT; et Microsoft dont la version 5.0 de Word propose de remplacer le « couper-coller » par un « glisser-déplacer » !
1_applemagazine.pdf 1_AppleMagazine.PDF  (1.43 Mo)

par Philippe NIEUWBOURG Tags : 1992


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Parce qu'il est né aux premières heures de la PAO et parce que le Mac a toujours été la machine préférée des créateurs, SVM Mac a noué des liens forts et privilégiés avec les créatifs de tous bords. En 20 ans d'existence, le magazine a constaté qu'Apple, sa “Pomme”, ses objets, sa culture et son univers étaient une source d’inspiration pour les artistes. A l’occasion de son vingtième anniversaire, le magazine présente une dizaine d’oeuvres originales, vivantes ou surprenantes "d'inspiration Mac", dans différents domaines de la création (photographie, sculpture, illustration, peinture et court-métrages).

L'exposition M.A.C., "le Mac Agite la Création", sera présentée au musée de l'informatique à partir du 10 avril 2009, parallèlement à l'exposition rétrospective "Le Mac, 25 ans déjà !"

Laurent CLAUSE, SVM Mac Tags : svm mac


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Testez vos connaissances de fan ! La grille de mots croisés spécial Mac !
Vous êtes un fan de Mac et d'Apple ? Vous connaissez tout de la marque, de ses machines, de ses dirigeants ? Parfait... vous ne devriez donc avoir aucun mal à remplir la grille de mots croisés que nous vous proposons aujourd'hui.
Et pour vous motiver encore un peu plus, vous pouvez remporter une invitation VIP à la soirée d'inauguration de l'exposition "Le Mac, 25 ans déjà !" qui aura lieu début avril.
Pour cela, rien de plus simple, téléchargez ci-dessous et imprimez la grille de mots croisés, remplissez là intégralement, et renvoyez là ainsi complétée au plus tard le 31 mars 2009 à minuit, par email à info@museeinformatique.fr ou par télécopie au 01 80 87 62 52, accompagnée bien entendu de vos coordonnées.

Bonne chance et bon test !
cw_25ansmac.pdf CW_25ansMac.pdf  (77.24 Ko)

par Philippe NIEUWBOURG Tags : mots croisés


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Lundi 9 Février 2009
Quelles sont, selon vous, les machines qu'il faut absolument voir exposées pour la rétrospective des 25 ans du Mac ? Sur la bonne centaine de modèles sortis, tous n'ont pas marqué leur temps. Mais lesquels doit-on absolument mettre en avant et récompenser sur le podium des meilleurs Macs, ou des plus beaux, ou des plus intéressants ? A vous de nous dire !
Le sujet a été ouvert sur notre forum, à vous d'y participer : http://www.museeinformatique.fr/forum-Quels-sont-vos-Macs-preferes-_m65089.html

par Philippe NIEUWBOURG Tags : forum


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Pour les accrocs du réseau social, voici le lien vers la page de Facebook consacrée à l'exposition "Le Mac, 25 ans déjà !". Vous pouvez vous inscrire sur la page, dialoguer avec les autres membres, poster vos photos et vos vidéos...
http://www.facebook.com/home.php#/event.php?eid=49714657719&ref=nf
L'expo "Le Mac, 25 ans déjà !" a son groupe sur Facebook

par Philippe NIEUWBOURG Tags : facebook


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Autre vidéo, plus dans le format "bande annonce", détaillant le fameux "Spartacus", le Mac du XXème anniversaire d'Apple.

Philippe NIEUWBOURG Tags : 2004 spartacus


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Dimanche 8 Février 2009

Design for the future...


Pour fêter l'anniversaire de ses 20 ans, en 1997, Apple fabrique un Macintosh "collector", connu sous le nom de code de Spartacus, ou TAM (Twentieth Anniversary Macintosh).
Voici une première vidéo qui propose à l'époque de découvrir cette machine anniversaire. Un nombre fini de machines a été produit, et les moules ont été détruits, en faisant une machine particulièrement recherchée par les collectionneurs. Un "Spartacus" sera bien entendu présenté dans notre expo "Le Mac, 25 ans déjà !", à partir du 10 avril 2009 au musée de l'informatique.

par Philippe NIEUWBOURG Tags : 2004 spartacus tam


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Offrez un ancien Macintosh ou complétez votre collection
Jacky Broutin, ami du musée de l'informatique et passionné de vieilles pièces, liquide une partie de sa collection. Si vous voulez profiter de l'anniversaire et vous offrir un des modèles de Macintosh monobloc des débuts de cette histoire, allez vite sur le site http://www.mac-collectors.com/. Il n'en reste plus beaucoup !

par Philippe NIEUWBOURG Tags : collection


Facebook Google + Twitter LinkedIn Del.icio.us Digg Google Y! Blogmarks Technorati Viadeo Pinterest

Les ordinateurs Macintosh s'apprêtent à fêter leurs 25 ans avec une vigueur toute juvénile, et Peter Friess se souvient comme si c'était hier du jour où il a reçu un des premiers "Mac" des mains de Steve Jobs lui-même, le légendaire patron de la société.

A l'époque, âgé d'une vingtaine d'années, Peter Friess répertoriait des montres anciennes pour le musée Deutsches de Bonn, quand il a appris que la jeune société Apple, fondée en 1976, avait construit un ordinateur.

"Le Deutches était le plus grand musée scientifique du monde, et pas un seul bureau n'était équipé d'ordinateur à l'époque", se rapelle M. Friess, aujourd'hui président à 49 ans du Musée Tech de l'Innovation installé au coeur de la Silicon Valley, au sud de la métropole californienne de San Francisco.

"J'ai appelé Apple, à Munich, pour leur dire que j'avais vraiment besoin d'un ordinateur".

M. Jobs se trouvait justement à Munich. Il s'est rendu au musée avec un ordinateur pour M. Fries, un autre pour le directeur de l'établissement.

"J'étais juste un artisan travaillant au sous-sol, peut-être le plus modeste employé du musée, et Steve Jobs m'a donné, à moi et au directeur, des ordinateurs", s'émerveille encore M. Friess. "Je lui ai serré la main. Je ne sais pas s'il s'en souvient, mais moi, oui. J'ai toujours cet ordinateur".

Quand les premiers Macintosh - baptisés selon la légende en hommage à la variété de pommes préférées de leur co-inventeur Jef Raskin - ont été commercialisés, le 24 janvier 1984, Apple, fondée dans un garage californien par M. Jobs et Steve Wozniak, en était encore à ses premiers pas.

La société a marqué la sortie de son premier produit grand public avec une publicité restée légendaire, inspirée du roman "1984" de George Orwell, symbolisant l'irruption d'une novation révolutionnaire dans un univers totalitaire et uniforme.

Parmi les innovations du Macintosh, la souris, permettant de faire bouger un curseur sur l'écran, et des icônes figuratives pour ouvrir diverses fonctions: la première interface graphique pour utilisateurs, évitant de taper de longues suites de chiffres et de lettres, et mettant l'informatique à la portée des non spécialistes.

Dès leurs débuts, les ordinateurs Apple se sont ainsi acquis la réputation d'une gamme de qualité au fonctionnement très intuitif.

En gardant jalousement sa technologie, Apple a continué à fabriquer des Macintosh dont la qualité n'avait d'égal que le prix, également élevé, adoptés d'emblée par les créatifs.

Plusieurs centaines de kilomètres plus au nord, une jeune société de logiciels, Microsoft vendait sous licence ses systèmes d'exploitation et autres programmes permettant à d'autres fabricants de sortir des ordinateurs plus abordables.

"Dans un Mac", assure M. Fiess "tout s'imbrique, les programmes et les matériels vont ensembre d'une façon que je n'ai jamais vue ailleurs: la forme épouse la fonction".

En 1985, les Macintosh étaient encore confidentiels, quand M. Jobs a été évincé à la suite d'une lutte de pouvoir. En son absence, Apple a lourdement souffert, avant de rebondir avec le retour de M. Jobs en 1997.

C'est après cette date qu'Apple a sorti des nouveautés qui ont changé les modes de consommation des médias, avec les baladeurs numériques iPods, la boutique de programmes en ligne iTunes, et les téléphones iPhones. Ces innovations à leur tour ont donné un coup de jeune aux "Macs".

Et puis Apple a fait en sorte que ses produits puissent fonctionner avec les logiciels Microsoft, supprimant un obstacle majeur à la conversion de nouveaux fidèles.

Le succès ne se dément pas: Apple a publié mercredi un bénéfice trimestriel record de 1,61 milliard de dollars, avec une hausse de 9% des ventes de Macintosh, soit 2,52 millions d'exemplaires (sur un total de quelque 77,3 millions d'ordinateurs vendus dans le monde). Aux Etats-Unis, Apple se place à une enviable 4e place, avec une part de marché de 7,2%, selon le cabinet de marketing IDC.
1 2 3